LES DERNIÈRES NOUVELLES

À l’initiative de la Corporation de développement communautaire des Maskoutains (CDC des Maskoutains) et de la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC-M), le milieu communautaire s’est réuni le 7 novembre dernier afin de participer à un avant-midi de consultation en prévision du nouveau Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire (PAGAC).


Cette rencontre a permis aux 26 organismes d’action communautaire autonomes présents d’amorcer un processus de réflexion et d’échanger entre groupes de travail à partir de trois thèmes : la consolidation et le développement de l’action communautaire autonome ; la cohérence de l’intervention gouvernementale ; et la promotion et la valorisation de l’action communautaire autonome.


Pour Simon Proulx, directeur général de la CDC des Maskoutains, « il était primordial de consulter le milieu communautaire de la région afin d’entendre les organismes s’exprimer sur leur réalité vécue et leur permettre de préciser leurs besoins et leurs attentes. Les éléments recueillis lors de la rencontre permettront d’enrichir le mémoire que rédigera la TROC-M et me permettront, comme représentant de la CDC, d’apporter des pistes de réflexion à mon regroupement provincial qui déposera également un mémoire dans le cadre des consultations ».


Parmi les points soulevés par les organismes, il a été question, entre autres, de la nécessité de rehausser le financement à leur mission globale afin d’offrir des conditions de travail compétitives dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, du respect indéniable de leur autonomie, des préoccupations par rapport aux coûts des infrastructures et des loyers, et du besoin de valoriser l’action communautaire par le biais d’une campagne de promotion nationale.


« Nous souhaitons que nos préoccupations soient entendues et que nos besoins soient considérés à leur juste valeur dans l’élaboration du nouveau Plan d’action. Le gouvernement a le devoir de se doter de moyens concrets et suffisants pour soutenir respectueusement le rôle essentiel joué par les organismes communautaires dans le développement de leur communauté. Ainsi, en reconnaissant ce rôle essentiel, c’est l’ensemble des citoyennes et des citoyens aux besoins divers qui en sort gagnant », de conclure Simon Proulx.


*****

L’appel de mémoire se termine le 6 décembre et sera suivi par des groupes de discussion et des rencontres particulières avec le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. La démarche culminera par le lancement du PAGAC prévu en début 2021.

Dans le cadre du chantier centre-ville, projet de revitalisation initié par la ville de Saint-Hyacinthe, la Corporation de développement communautaire des Maskoutains (CDC des Maskoutains) a sollicité la participation des organismes communautaires œuvrant auprès de la population du centre-ville de Saint-Hyacinthe à se doter d’une vision sociale et commune dans le cadre d’un processus de consultation participatif en trois volets.


Pour Mandoline Blier et Simon Proulx, présidente et directeur général de la CDC des Maskoutains, « les organismes ont un rôle essentiel à jouer auprès de la population concernée par le projet chantier centre-ville afin de les informer adéquatement sur les principaux enjeux et impacts; mais également de s’assurer de bien transmettre les préoccupations et les besoins de ces citoyens auprès des principaux intervenants politiques, économiques et institutionnels ».


PROCESSUS DE CONSULTATION EN TROIS ÉTAPES

En premier lieu, les organismes ont été invités à participer à un sondage afin de cibler leurs champs d’action, leurs axes d’intervention et leurs principales préoccupations. À cette première étape, 59 % des organismes sollicités ont répondu à ce sondage.


«Cette première étape a permis de déterminer quatre grands thèmes : la place des citoyennes et citoyens, la place du milieu communautaire, le logement social et abordable et l’inclusion sociale, précise Simon Proulx. Ces thèmes ont par la suite été travaillés et déclinés lors de la deuxième étape, le 12 septembre dernier, à laquelle 25 organismes ont participé. À partir de cette séance de travail, une première vision sociale a été rédigée et celle-ci a été présentée auprès des organismes le 26 septembre lors de la troisième étape à des fins de validation et de bonification ».


Avec, comme résultat, la publication de ce document.


« C’est cette vision sociale du milieu communautaire que nous publions aujourd’hui. Il s’agit de nos considérations, de nos préoccupations et de nos recommandations. Nous souhaitons qu’elles soient bien entendues et comprises par l’ensemble des différentes instances socioéconomiques et politiques liées au projet de revitalisation. C’est pourquoi, à titre de représentante du milieu communautaire au comité chantier centre-ville, je m’engage à diffuser ce document auprès des membres du comité », de conclure Mandoline Blier.


Pour consulter le document : https://static.wixstatic.com/ugd/0e7b44_4a2aacc1a19e41dc98262f09239e336e.pdf


37 vues
 Pour vous abonner à l'infolettre de la CDC des Maskoutains: 

515, avenue Robert 

Saint-Hyacinthe  Québec J2S 4L7 

450 261-1113     info@cdcdesmaskoutains.org

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

Nous remercions le Secrétariat à l'action communautaire autonome et aux initiatives sociales pour son soutien financier.

Fière_membre_de_la_TNCDC.png
  ©CDC des Maskoutains - 2019