• CDC des Maskoutains

Crise du logement - LA CONCERTATION MASKOUTAINE EN MATIÈRE DE LOGEMENT APPELLE LES ÉLUS MASKOUTAINS



Saint-Hyacinthe, le jeudi 3 juin 2021 – La Concertation maskoutaine en matière de logement, qui regroupe plusieurs organisations, salue la proactivité du conseil de ville de Saint-Hyacinthe qui, en mars, a fait les démarches pour établir un protocole d’entente avec la Société d’Habitation du Québec (SHQ). Cette entente lui permettra d’offrir des solutions temporaires d’entreposage et d’hébergement d’urgence aux personnes qui pourraient en faire la demande.


Toutefois, si cette entente constitue un pas dans la bonne direction, elle ne résout pas, à moyen et long terme, les nombreux défis que vivent les locataires de la région par rapport à l’ampleur de la crise du logement qui a lieu dans la MRC Les Maskoutains.


« Les délais pour réaliser une telle entente sont longs. On invite les municipalités avoisinantes à faire des gestes aussi aidants pour leurs citoyens actuels et futurs », de dire Alexandra Gibeault, coordonnatrice du Comité Logemen’Mêle, qui souligne la mise en place d’une telle initiative.


Pour Josianne Daigle, directrice du C.I.J.M., « en plus de leur drame personnel, l’étau des loyers élevés entraîne une explosion des demandes dans les ressources d’hébergement d’urgence ainsi que dans les banques alimentaires, et induit une pression accrue sur les organismes communautaires qui soutiennent la population maskoutaine ».


« La crise du logement, déjà bien visible, risque de s’accentuer si les trois paliers de gouvernements n’investissent pas rapidement et ne prennent pas les moyens d’agir pour garantir l’équité entre les ménages pour se loger », de déplorer Simon Proulx, directeur de la CDC des Maskoutains. « Avec les élections municipales à venir, nous nous attendons à des engagements sérieux des différents candidats dans les municipalités de la MRC afin d’intervenir sur cet enjeu. »


Il rappelle aussi que « dans le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre, il est impératif que cet enjeu devienne aussi une préoccupation partagée par l’ensemble des acteurs socioéconomiques. Faute de logements convenables et abordables, beaucoup de travailleuses et travailleurs se résignent à s’installer à l’extérieur du territoire maskoutain ».


Autres gouvernements

L’une des sorties possibles à la crise se trouve évidemment entre les mains des gouvernements supérieurs, lesquels sous-investissent dans le logement communautaire et social. Le directeur de la FROHME, Martin Bécotte, mentionne que, dans son dernier budget, en 2018, le Parti libéral du Québec avait budgété 273 millions pour la construction de logements sociaux dans la formule Accès-Logis.


Déjà, à l’époque, ce montant était dénoncé par les groupes en logement comme étant insuffisant. Après avoir réduit les budgets de construction en 2019 et 2020, le gouvernement caquiste maintient la réduction des crédits accordés à la SHQ pour la construction de logements sociaux en y injectant seulement 181 millions (plus 106 millions issus de l’entente fédérale-provinciale) pour un total de 287 millions.


« Les dépenses du gouvernement ont augmenté de 37 milliards depuis 2018. Pourtant, le gouvernement du Québec dépense maintenant près du double en réduction des taxes scolaires en aide aux propriétaires privés par rapport à ce qu’il injecte en crédits à la Société d’habitation du Québec, et ce, alors que nous sommes en pleine crise du logement. Ce montant est très loin de suffire. », d’affirmer le directeur.


Au fédéral, le gouvernement maintient les maigres sommes de sa stratégie nationale sur le logement en ajoutant 2,5 milliards aux 11 milliards budgétés sur 10 ans qui, lesquels sont une goutte d’eau dans l’océan de la crise du logement. En 2008, durant la crise hypothécaire, le gouvernement fédéral avait pourtant dépensé 69 milliards en rachat de créance hypothécaire pour aider les propriétaires.


La concertation maskoutaine en matière de logement appelle les élus Maskoutains à être proactifs et à aider rapidement les locataires qui souffrent et qui souffriront inévitablement d’être mal logés au fil des prochaines semaines.


-30-

La Concertation maskoutaine en matière de logement a été mise sur pied le 28 novembre 2019 à la suite d’une grande démarche de consultation sur le logement social et abordable initiée par le Comité Logemen'Mêle, la CDC des Maskoutains et le CISSS Montérégie-Est. Elle est composée de plus d’une vingtaine d’organismes communautaires et publics maskoutains préoccupés par les enjeux en matière de logement.



Personnes ressources :

Alexandra Gibeault, coordonnatrice

Comité Logemen’Mêle

coordination@logemenmele.org


Simon Proulx, directeur

CDC des Maskoutains

direction@cdcdesmaskoutains.org


M. Martin Bécotte, directeur

Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie (FROHME)

Martin.becotte@frohme.org


42 vues

ABONNEZ-VOUS!

 Pour vous abonner aux actualités et aux infolettres de la CDC des Maskoutains: 

Vous êtes maintenant abonné.e!