top of page

En route vers le 4ème Plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale


La Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) réagit favorablement à l’annonce de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire, madame Chantal Rouleau, concernant le maintien de plusieurs mesures du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale (PAGIÉPS), notamment les Alliances pour la solidarité.


Bien qu’ignorant pour le moment les détails de cette annonce, la reconduction de 66 M$ pour maintenir treize (13) mesures est plus que bienvenue et, souhaitons-le, pourra donner un souffle nouveau et nécessaire à la transition vers le nouveau Plan d’action. Par ailleurs, les sommes annoncées [26,1 M$] spécifiquement pour les Alliances pour la solidarité permettront le maintien d’un bon nombre d’initiatives dont plusieurs frôlaient l’agonie.


Le déploiement des 21 Alliances pour la solidarité aura permis, au cours des dernières années, la mise sur pied de plus de 2500 projets collectifs visant à contrer la pauvreté et l’exclusion sociale. Elles auront aussi permis la création et la consolidation de concertations de plusieurs acteurs et actrices rassemblés autour de ces grands enjeux.


Par exemple, on peut penser à la coordination de démarches en développement social, différents projets en sécurité alimentaire, des projets de recherche-action en participation citoyenne, des démarches pour combattre les préjugés et bien d’autres.


Vers le 4ème Plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale

En adéquation à ces mesures transitoires, la ministre a également profité de sa tribune pour annoncer la prochaine consultation vers un 4ème Plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, ce qui était très attendu et demandé par le réseau des CDC et tout le milieu communautaire.


Cette vaste consultation qui se tiendra du 17 avril au 30 juin sera l’occasion pour les organismes communautaires et les personnes qui se reconnaissent comme vivant la pauvreté et l’exclusion sociale d’exprimer leurs besoins et les solutions pour y répondre afin d’outiller ce Plan à tendre vers une plus grande justice et équité sociale au Québec et à contrer la pauvreté.


« Nous voyons d’un très bon œil que plusieurs mécanismes soient mis de l’avant pour cette consultation en plus du traditionnel dépôt de mémoires. En effet, c’est rassurant que, par exemple, des questionnaires en ligne et des groupes de discussion soient accessibles afin de s’assurer de rejoindre le plus grand nombre de gens possibles, y compris, surtout, ceux et celles qui vivent cette pauvreté et exclusion sociale au quotidien. La TNCDC va mobiliser ses membres afin de faciliter ces consultations partout au Québec et en déposant son propre mémoire », précise Marie-Line Audet, directrice générale.


Cela dit, l’équilibre pour les organismes œuvrant sur le terrain entre le financement par projets et le financement à la mission demeure préoccupant. Il faut rappeler l’importance de financer adéquatement les organismes communautaires autonomes à la mission afin de maintenir et consolider les actions et services aux populations plus vulnérables qu’ils portent à bout de bras.


Il est donc primordial de se rappeler que bien du chemin reste à faire pour contrer l’exclusion sociale et tendre vers un Québec sans pauvreté et que ce chemin ne pourra se faire qu’avec des organismes suffisamment financés sur le terrain et en prônant des mesures structurantes ainsi que des solutions émanant des milieux pour répondre à leurs propres besoins. La flexibilité dans les mesures et la consultation des acteurs concernés est de mise pour y arriver.


Parce que la Lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale doit être notre lutte à toutes et tous, la TNCDC continuera de revendiquer, représenter, collaborer et faire des recommandations afin d’orienter le prochain Plan de lutte à la pauvreté.



À propos de la TNCDC

Regroupant 69 CDC et plus de 2 700 organismes communautaires, la Table nationale des corporations de développement communautaire (TNCDC) intervient dans une multitude de domaines, notamment la santé, l’éducation, l’emploi, la défense des droits ou encore l’environnement. Les CDC agissent en tant que leaders du développement social et communautaire dans leur milieu. Elles offrent des services directs aux organismes communautaires de leur territoire, en plus de développer des projets à vocation sociale en partenariat avec ces organismes, les citoyens, les municipalités et les gouvernements.

Bình luận


bottom of page